Pierre Gripari – La patrouille des contes – L’âge d’homme

Avant les contes de la rue Broca ou les aventures de la sorcière de la Rue Mouffetard, Gripari reste pour moi l’auteur  de Dieu, Diable et autres contes de menterie, découvert il y a de loooooooooongues années dans la bibliothèque de mon père. Avec la réédition de Patrouille de Conte, on retrouve son goût de la provocation et son refus intransigeant des platitudes et du politiquement correct. Et dieu sait que ces dernières années les contes « pour enfant » ont eu fort à faire devant l’avancée inexorable des « bonnes mœurs » : on a assisté à un déluge de « sexisme, antiféministe, patriarcal, machiste, cruel, dépassé, psychanalytiquement connoté » sur ces pauvres contes qui n’en demandait pas tant. A croire que tous ces textes légués par depuis les grecs à nos charmants rejetons portent tous les péchés du monde, on a même parlé d’incitation à la violence et à la barbarie… Gripari qui avait pour le conte une passion non dissimulée et qui connaissait, comme l’écrivain britannique Roald Dahl, tout le bénéfice de ces textes où l’enfant peut enfin régler ses comptes avec l’autorité parentale à peu de frais, nous offre avec ce court récit une flamboyante exécution de ces peignes-culs qui n’ont jamais compris la valeur transgressive du conte. (la suite dans le prochain numéro du Magazine des Livres n°24)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s