Bright Star – Jane Campion

Le film est bouleversant, on retrouve cette finesse dans l’art de mettre en scène les acteurs, les plans appuyés, les postures presques picturales, la grâce et la fragilité des acteurs dans une campagne où la pluie semble destinée à renforcer le travail des passions.

C’est ainsi qu’il faut être aimé et aimer

Avec emphase et dans l’extase.

Dans la folie et l’exigence au delà de la vie même

L’amour ne peut être autre chose que ce feu dévorant

qui brule dans l’absence et consume dans la présence.

Ces amours romantiques nous rappellent la grâce infinie

de ses baisers doux et légers comme plume, à peine esquissés

bouleversants déjà.

C’est ainsi qu’il faut aimer et être aimé, renoncer aux ordres et aux lois

s’affranchir du commun et du secret, affronter le grand jour

Le courage de le vivre sans fard, le courage d’en mourir.

C’est ainsi qu’il faut aimer et être aimé,

vomir les tièdes et les lâches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s