Sur Arte – GLADIO

On se souvient il y a quelques années du vif débat qui a opposé en France quelques intellectuels et les autorités locales autour de la nécessité d’extrader un « ancien terroriste » reconverti dans l’écriture. Cesare Battisti fut la victime expiatoire d’un retournement de la politique française qui avait jusque là protégé ceux et celles qui avaient renoncé à la lutte armée en Italie.

Les médias italiens et quelques intellectuels français avaient dénoncé cette protection au nom du devoir de justice et du respect de la mémoire des victimes de la « terreur rouge » en Italie et en Allemagne. Ce qui serait sans doute juste, si ces mêmes médias et ces mêmes intellectuels avaient exigé avec autant de force et de vigoureuse indignation, la justice pour les victimes de Bologne et de Milan, morts dans de mystérieux attentats commis par un groupe qu’il allait falloir attendre le début des années 90 et la célérité d’un magistrat italien, pour identifier. GLADIO

GLADIO, un ensemble de groupuscules armés par la CIA, pour protéger l’Occident du péril rouge, dès la fin de la seconde guerre mondiale. GLADIO, des fascistes aux ordres d’anciens officiers de la Werhmarcht et de la SS, recrutés par les américains pour leur ‘connaissance’ de l’ogre russe. Entrainés et armés sous couvert de contre espionnage par ceux-là même qui étaient supposé garantir la lutte contre la barbarie nazie. L’alliance semble contre nature, l’est-elle vraiment?

Au regard de l’histoire américaine de l’immédiat après guerre, la chasse aux sorcières, les assassinats de chefs d’Etat ou de gouvernement, les attentats menés en territoire ami et ennemi, la seule conclusion c’est que malheuresement cette liaison était totalement assumée. Aujourd’hui, on chasse encore les gauchistes en Italie, les membres des brigades rouges et on maintient en détention des hommes et des femmes à la santé précaire pour bien montrer qu’on n’est pas tendre avec les terroristes. Et pendant ce temps, les commanditaires et les executants des actes terroristes les plus meurtriers de l’après guerre sur le sol européens sont protégés et sans doute bien placés dans les échiquiers politiques et militaires.

Le fléau de la justice penche … à droite…

Sur le site d’Arte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s