Verbatim – Irvin Yalom & Ginny Elkin – Dans le secret des miroirs

 » Ce manque d’initiative et de croyance personnelle me donne davantage l’impression d’être une victime quand je suis traitée gentiment, parce que je pense:  » Comme c’est gentil de ta part, combien charitable, mais pour ça, pour ce film, ce dîner, cet appel ou cette robe, je serai recroquevillée en moi, prête à bondir et à mordre cruellement. » p. 266

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s