Craig Johnson – L’Indien Blanc – Gallmeister

Troisième opus des aventures du shérif le plus couru de tout le Wyoming et cette fois notre aimable défenseur de la veuve et de l’orphelin se retrouve perdu dans la ville de Philadelphie, où sa fille Cady poursuit une carrière de juriste.  Accompagné par son ami de la Nation Cheyenne et de son fidèle cabot, à bord d’une improbable décapotable bleue des années 50, il découvre les charmes de la grande cité de l’ancienne colonie de la jeune nation américaine. Mais le jour même de son arrivée, un drame le frappe brutalement, sa fille est admise en soins intensifs, dans le coma. Un accident ou une tentative de meurtre ? L’enquête va révéler la corruption qui gangrène les organes de justice de la ville.

Craig Johnson est aussi doué pour décrire les paysages balayés par les vents du comté d’Absaroka, que les rues enfiévrées de la cinquième ville des Etats Unis. On retrouve avec un plaisir non dissimulés le shérif un peu taciturne mais toujours environné de jolies femmes, son ami indien, aussi à l’aise dans les traditions de la nation cheyenne que dans les travées des grands musées de Philly. Avec beaucoup d’aisance, l’auteur transporte ses héros dans un univers bien loin de leurs plaines sauvages, où les rapports humains ne sont guère plus pacifiés. Le drame qui le touche directement l’incite à se lancer aux côtés de la famille de son adjointe Vic, dont la majorité des représentants masculins appartiennent aux forces de police de la ville, à la recherche de ceux qui ont projeté sa précieuse fille de l’autre côté du miroir.

Après avoir suivi un temps la piste du petit ami jaloux qui aurait pété les plombs, Walt Longmire et son ami découvrent que l’affaire est beaucoup plus complexe qu’elle ne le semblait. La mort violente du petit ami, balancé du haut d’un pont ouvre le ballet macabre où la justice et le bureau du procureur semblent avoir quelques plumes à perdre. De fil en aiguille, on découvre les liens tortueux entre le petit ami de Cady et un clan de vendeurs de drogues. Au fil de son enquête, le shérif découvre qu’il est protégé par un mystérieux indien blanc, ces caucasiens décidés à faire leurs les traditions des premiers habitants du pays. Un homme mystérieux, qui est présent sur chaque scène de crime.

Dans cette nouvelle enquête, Craig Johnson livre quelques nouveaux éléments sur un personnage récurrent des aventures du Shérif Longmire. Après le représentant de Nation Cheyenne, Henry Standing Bear,  puis Lucian, l’ancien shérif, c’est au tour de la belle Vic, de révéler quelques uns de ses secrets. L’enquête est passionnante, mais comme habitude, l’auteur se laisse aller à quelques longueurs sur la fin, compliquant à plaisir les ultimes moments. En dehors de cela, cette nouvelle aventure tient une fois encore toutes ses promesses.

A noter que Craig Johnson sera présent au festival des 48h du  polar de Clermont Ferrand du 15 au 17 avril.

Sur le site de l’éditeur

Publicités

Une réflexion sur “Craig Johnson – L’Indien Blanc – Gallmeister

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s