Cinema – L’ordre et la morale – Matthieu Kassovitz

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=131422.html

Le cinéma français qui avait jusqu’à présent quelques soucis à se saisir de l’histoire française récente, entre enfin dans une phase qui est à la fois historiquement intéressante, dans la manière de ramener sur le devant de la scène des moments souvent laissés de côté de notre histoire contemporaine, et humainement passionnante dans la volonté de prendre parti, et de prendre le parti de ceux qu’on préfère surtout ne pas entendre: les musulmans de France qu’on semble découvrir dans un autre rôle que celui de cinquième colonne du terrorisme mondial et désormais les indépendantistes Kanak.

Matthieu Kassovitz, qui n’est jamais le dernier pour gratter les plaies à vif de notre société contemporaine, revient ici sur un moments dramatiques de notre histoire, un moment qu’en métropole, nous avons sans doute tous oublié. La crise d’Ouvea qui surgit à quelques jours de l’élection présidentielle de 1988, malgré ses morts, est passée inaperçue malgré l’occupation d’un territoire de la république par l’armée française et malgré le dénouement tragique. Malgré les mensonges de la Grande Muette et des politiciens à Paris, pris dans leur propre guerre de succession.

Kassovitz frappe dur. Mais avec beaucoup d’intelligence, et surtout une remarquable maîtrise de son récit et de sa caméra. Il donne la parole à tous, montre la duplicité des politiques et de cette France, pays des droits de l’homme,  qui a toujours su ce que coloniser, piller et détruire veulent dire. Il montre la laideur de ces militaires qui clament avec hargne qu’être gradé c’est faire ce qu’on vous ordonne même lorsque cela va à l’encontre de la morale (un qui aurait sûrement briller en Algérie ou en Allemagne!), et surtout, que lorsque les gradés ont un sens de l’éthique, si cela ne change pas tout, voir rien, cela permet toujours de redonner à l’Histoire, la dignité dont les vainqueurs la privent trop souvent. Mais Kassovitz ne craint pas non plus de rappeler la duplicité du FLNKS qui comme tous les organisations révolutionnaires sait envoyer les plus humbles, les plus fragiles, des enfants, des garçons pleins de rêves et d’espoirs, manipulés pour en faire de la chair à canon. Dans ce combat, la France et le FLNKS, même combat.

Le film est âpre et sans compromission. Très réussi.

Publicités

Une réflexion sur “Cinema – L’ordre et la morale – Matthieu Kassovitz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s