Patrick Rambaud – Cinquième chronique du règne de Nicolas 1er – Grasset

Avant dernier (oui les gars, ce serait bien que ce soit l’avant dernier, alors faites un effort en mai !)  tome des aventures de la clique du Château. On retrouve les aventures du duc de Chantilly, de la dame de St Jean de Lyz, de Mme première madame, du duc de Sablé et du petit  duc de Troyes, promis au destin de grande andouille tressée main du budget et du petit timonier plus ou moins énervé selon les phases. De Grenoble où il est très énervé à la Lybie où il promet avec le baron de Saint Germain, monsieur de Béhachel une intervention aussi rapide que définitive, aux salons inquiets de argentiers du grand monde, Rambaud nous enchante et nous désespère, en nous rappelant la petitesse de ce triste sire et le ridicule de sa cour.

Une année en Sarkozie c’est la certitude de ne jamais être vraiment préparé aux innombrables crétineries qui semblent naître de ce cruel bouillon de culture ( j’attends avec impatience le portrait de la harengère Moreno, dans son numéro de plus mauvaise élève du Château et dieu sait qu’il y a de la concurrence). Au-delà de l’aspect politique qui pourrait finalement n’être que querelle partisane, c’est l’impression tenace que ce gouvernement représente à lui seul toute l’histoire de la droite la plus stupide du monde.

Considérant qu’il n’y a plus dans ce pays que 33% d’opinions favorable notre éternel échevelé énervé et nouveau papounet, on pourrait reprocher à Rambaud de tirer sur une ambulance, mais finalement, on se dit qu’au regard de l’impressionnante démission de la population de ce pays, ce petit exercice de mémoire récente ne peut pas faire de mal. Ou alors, simplement, pour un temps, les deux heures de lectures entre Lyon et Paris, on trouve dans l’humour dévastateur et les bons mots de l’auteur un dérivatif, un exutoire.

Publicités

Une réflexion sur “Patrick Rambaud – Cinquième chronique du règne de Nicolas 1er – Grasset

  1. bonjour Hécate,
    j’ai lu sur une recherche mail un commentaire sur « un avions sans elle », mais impossible d’afficher ou de trouver l’article complet ?
    Comment l’obtenir ?

    bien amicalement
    Michel Bussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s