Anatole France – Les dieux ont soif – Le livre de poche

Je ne sais pas pourquoi j’ai eu une brutale envie de relire ce petit livre d’Anatole France. La folie des hommes, l’horreur du fanatisme, l’angélisme apparent de ceux qui professe une morale plus haute, plus intransigeante, plus définitive que les autres et qui somment le reste du monde de se  soumettre à leurs codes ou de mourir. Oui vraiment on se demande comment une telle lecture peut, au XXIè siècle, ce formidable temps de moderne modernité, peut encore trouver une place dans le coeur et l’esprit des lecteurs qui voient chaque jour les effets positifs de la culture, de la nuance et de la finesse, du respect d’autrui, de ses opinions et le désir forcené de dialogue pour éviter le sanglant dialogue des armes.

Curieusement, je finissais le livre juste avant de lire le papier de David Rieff dans la revue Books, et je me suis dit qu’on n’avait décidément rien appris. Le fanatisme religieux dont on dénonce chaque jour les effets n’est finalement pas plus terrifiant que ce fanatisme de la morale, ce fanatisme du bon droit, ce fanatisme de la bonne conscience qui permit à Evariste Gamelin le terrible héros du roman de France, de franchir petit à petit tous les échelons de la nouvelle caste révolutionnaire. Fanatisme qui hante aujourd’hui les médias occidentaux dans leurs nouvelles croisades pour le « droit » des peuples – peuples dont on ne connait en général rien d’autres que les images de cartes postales envoyées par les amis.

Il faut relire le court roman de France, il faut même le remettre d’urgence au programme de l’éducation nationale avec la bonne princesse de Clèves. Rappeler que la peur et l’ignorance s’allient toujours dans le coeur de ceux qui veulent imposer leurs visions du monde, une vision étriquée, froide, sans âme, déconnectée du réel, mais dressée sur les ergots d’une moraline barbare dans ses effets. Nous sommes tous des Evariste Gamelin en puissance, nous qui sommes prêts à porter le fer et le sang pour nous protéger des nos peurs enfantines. Il ne tient qu’à nous de comprendre qu’Anatole France a raison, comme tous ceux qui appellent à la pratique mesurée de l’injonction et de la sommation, tous ceux qui pensent qu’aucune bonne décision ne peut être prise sans une connaissance réelle des choses et que les petits mensonges qu’on admet pour se parer des ailes de la morale font de nous des criminels aussi barbares que ceux que nous appelons « tyrans ».

Publicités

Une réflexion sur “Anatole France – Les dieux ont soif – Le livre de poche

  1. Je suis ravie de lire un commentaire sur ce livre .Son message est universel et actuel.J’ai lu cet ouvrage il y a quelques temps déjà et comme vous je pense qu’il faut se méfier des Evariste Gamelin.Anatole France n’est pas un écrivain poussiereux..,vous le prouvez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s