Humeur du jour…de la cruauté

En France, on considère comme identité régionale le fait de mettre un boeuf dans une arène, seul entouré d’une meute d’humains hurlants, de lui enfoncer des épées dans le dos, de la faire saigner à mort, tout en le faisant courir pour l’épuiser, puis de le laisser agoniser sous les hurlements d’une foule hystérique…Il ne s’agit pas de torture animale, non, non c’est de la tradition, de l’identité nationale… voilà

Dans la catégorie on achève bien les imbéciles, il semblerait que le film qui a mis le feu  aux poudres islamistes, n’en soit pas un. Depuis plusieurs jours déjà on savait qu’il avait fallu plus de deux mois pour que les gens se rendent compte de l’existence de ce film (posté début juillet!) et que c’était sous l’impulsion de quelques imams intégristes que les masses avaient été poussées dans les rues; maintenant on découvre qu’en dehors des 14 minutes visionnées obligemment des millions de fois, il n’y aurait rien… On va donc découvrir que  31 personnes sont mortes pour 14 minutes de niaiseries, au nom d’une autre niaiserie….Intéressant

Enfin, on nous rabat les oreilles avec les crétins barbus et leurs voilages, leur colère et leur courroux coucou. On ferme nos écoles et nos représentations par peur de représailles. Mais qu’en est-il des hommes et des femmes qui en Tunisie, en Egypte ou ailleurs sont des démocrates, des athées, des agnostiques ou des croyants suffisamment assurés dans leur foi pour ne se préocuper ni de quelques caricatures, ni de 14 minutes de pellicule? Quel signal envoyons-nous à ces démocrates qui osent encore défier les islamistes? Nous leur disons ayez peur, terrez vous, ne sortez plus de chez, ne résistez plus au déferlement de superstition sordide. Nous leur crachons à la figure et nous leur fermons les portes d’une démocratie qu’ils se battent au quotidien pour voir advenir enfin chez eux.

Alors, toi la femme qui se dresse contre les pouvoirs politiques et religieux qui s’allient toujours dans l’oppression, toi le libre penseur tabassé au petit matin par des lâches encagoulés, toi l’homo qui ose dire Je t’aime, toi le croyant trop « frileux » qu’on moque et qu’on rejette, entendez les voix qui vous encouragent et vous soutiennent, votre combat est aussi le nôtre et nous vous sommes reconnaissants pour cette grande leçon de courage politique et d’engagement démocratique. MERCI

PS: Le Concorde Opéra à Paris n’a pas apprécié que ses salariés se conduisent dignement en sauvant une jeune éthiopienne de la famille esclavagiste de Dubai qui « l’employait ». Leur courageuse action a été remerciée par une lettre d’avertissement de la direction de l’hôtel qui reproche à ses salariés d’avoir fait perdre du chiffre d’affaire à l’hôtel…Ah le luxe, c’est toujours mieux quand il y a des esclaves pour le servir!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s