Humeur du jour – « La France a peur »….

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/643922-roms-arabes-juifs-homosexuels-pourquoi-les-francais-sont-racistes.html

Rien ne va plus dans ce joli petit bout de terre. Homos, roms, noirs, blancs, beurs, rouge à pois vert et amateur d’aligot à la menthe, tous sont victimes de racisme. Un mal qui a transformé la France en une zone de violence effrayante. On ne compte plus les morts, on ne compte plus les agressions et d’ailleurs on se demande pourquoi le gouvernement ne déclare par l’état d’urgence tant la menace sur nos vies est grande. Il faut être inquiet, d’ailleurs la « France a peur ».

En lisant l’article de Thomas Guenolé, politologue à Science PO, je me suis dit que certaines personnes devraient vraiment sortir de leur petit bureau et aller faire un tour dans les villes et les campagnes et ensuite passer les frontière histoire de voir ce qui se passe loin de leur internet fictionnel.

Premier point l’abus du mot racisme pour désigner tout et n’importe quoi finit par laisser penser que l’usage d’un dictionnaire n’est pas superflu finalement. Tous les mots qui se termine en « isme » ne signifient pas la même chose. Que certaines personnes détestent la terre entière c’est une chose, on appelle cela de la misanthropie. Oui il y a en France, comme ailleurs, des êtres fondamentalement malheureux et effrayés qui détestent toute forme de différence, cela existe, cela a existé, cela existera demain. Ce syndrôme qui n’a qu’un nom, la peur, n’est pas spécifiquement français, il suffit de passer les frontières pour le voir se déployer sous toutes les latitudes.

La France est-elle vraiment ce pays où les homos ne peuvent pas sortir sans risquer de se faire agresser par des hordes d’hétéros sauvages? Ou celui où un noir, un maghrébin, un asiatique ou un rom risque de finir lynché par des hordes de blancs hystériques? Bien sûr que non. Les médias jouent le rôle de loupe sur des incidents ponctuels et pour le politologue Thomas Guénolé cela prouve que la France entière est une terre de terreur!

Curieusemet ce pays n’est pourtant pas dirigé par le FN, ses réprésentants à l’assemblée et dans la gestion des villes est faible et s’il peut se prévaloir d’une groupe d’une quinzaine de pourcents de votants réguliers disséminés dans toute la société, il ne parvient ni à fomenter la révolte, ni à faire passer ses idées durablement.

Par contre, si on revient quelques instant sur le rôle des médias dans cette impression que la France est une zone de guerre civile, on comprend mieux l’inquiétude de monsieur Guénolé. Il suffit d’écouter, de regarder ou de lire pour se choper une méchante migraine. Les roms nous envahissent pour piquer nos champignons et jeter leurs détritus sous nos fenêtres. Les musulmans sortent les couteaux et les haches pour relancer la croisade, pardon le jihad, les homos veulent voler des petits enfants pour créer des générations d’homos et ainsi détruire l’espèce humaine. Ah ça si on passe son temps le cul vissé dans son fauteuil on peut effectivement se coller une belle frousse.

Dans la réalité, il y a des incidents, en France, comme dans d’autres pays, des frictions parce que dans des sociétés laïques, rationnelles et individualistes, mais également frappé par des crises économiques à répétition, on trouve insupportable les revendications sectaires et les superstitions oiseuses, tout comme on a tendance à se replier sur ses acquis et par craindre le plus pauvre car il pourrait vouloir prendre le peu qui reste. Mais soyons sérieux, les roms sont moins en danger en France qu’en Hongrie ou en Bulgarie. Les homos sont plus heureux en France qu’en Iran ou en Arabie Saoudite et dans certains coins de StatsUnis. Les juifs, si on arrêtait de leur foutre la trouille, se trouverait sans doute mieux en France qu’en Israel où le risque de se prendre une bombe sur la tronche est grand et où la crise économique et social fragilise considérablement la société israélienne. Quant aux « arabes » mot générique qui comme « noirs » ne fait pas grand sens, je pense que malgré les difficultés économiques et l’état délétère de certaines banlieues, ils continuent à préférer pour leur écrasante majorité la douceur des espaces hexagonaux que la rencontre avec les régimes oppressifs et la violence qui traverse bien des pays dont ils pourraient ou dont leur ascendants pourraient être originaires.

La France n’est pas le paradis, mais un endroit l’est-il. La société française est soumise à une pression terrible, mais cette pression est d’abord et avant tout économique et sociale. Naomie Klein l’avait remarquablement montré dans son livre « La stratégie du choc ». C’est bien la grande machine du neo-libéralisme et de la financiarisation qui pose aujourd’hui le vrai problème et pas un soi-disant racisme français tellement multiforme qu’il devient grotesque.

On peut suggérer à Monsieur le politologue de science po d’aller faire un tour hors de nos frontières pour voir comment on y traite l’autre, le différent et nul doute qu’il trouvera d’un seul coup la menace moins prégnante. S’il ne faut nier ni les incidents, ni les crimes, il faut aussi regarder la société dans son ensemble, car à regarder par le petit bout de la lorgnette, en tant que femme je peux dire, si j’en crois les statistiques que la France est un pays où les femmes ne sont pas en sécurité…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s