Humeur du jour – Etre une femme

On sait qu’être une femme est une affaire compliqué depuis que les chasseurs cueilleurs se sont sédentarisés, prenant en main des territoires pour lesquels ils étaient prêts à en découdre. De comparse, la femme est devenue monnaie d’échange, ventre qui se vend, se prend, se viole. Pour se venger d’un droit de nature qui fait de la femelle humaine, la pourvoyeuse  de générations, le mâle humain a restreint drastiquement ses libertés. Les religions monothéistes, non contentes de prétendre à la vérité qui permet de tuer l’ennemi sans état d’âme, ont fini de théoriser la domination d’une moitié de l’humanité par l’autre. Mais les religions animistes et les polythéismes ne proposaient pas toujours beaucoup mieux. Bref depuis qu’Homo  Sapiens fait suer la planète, la femelle Sapiens sue durement elle aussi.

Ainsi le jugement qui a permis à des violeurs de se sortir blanc comme neige de la terrifiante affaire des « Tournantes » de Fontenay-sous-Bois ne fait que confirmer que le viol n’est pas un crime dans ce pays. Pas vraiment grave en tous cas. Deux gamines soumises à la perversion et à la violence d’un groupe de garçons, devient dix ans plus tard, sous prétexte que ces garçons sont devenus des hommes installés dans la société, avec travail et famille, une vulgaire histoire de sexe un peu grade, entre jeunes désœuvrés. Et puis comme les deux jeunes filles ne sont ni des premiers prix de beauté, ni des jeunes filles socialement bien intégrées, on les juge indigne d’une justice digne de ce nom. On rassure ainsi les milliers de violeurs potentiels ou bien réels qui n’attendaient que cette nouvelle preuve de la lâcheté des juges pour soumettre les femmes qu’ils croiseront, parce qu’il est bien entendu qu’à mâle qui veut, femelle doit céder ! Au-delà de ce déni de justice, le signal envoyé aux milliers de femmes qui avaient du mal à dépasser la violence et la honte subies pendant cet acte barbare est clair : ne portez pas plainte ou préparez-vous à être jugées comme les coupables. Nous avons tous dénoncé la misérable attitude de la justice tunisienne mais que faisons-nous de mieux, nous Patrie des Droits de l’Homme ? Nous maintenant bien vivante la loi du mâle.

Et c’est au même moment qu’une jeune fille dont le courage est un exemple pour nous toute est victime d’un attentat des talibans, ces petites crapules barbues confites dans l’ignorance et la superstition.  Malala lutte depuis son plus jeune âge pour être éduquée, pour être un être humain libre de lire, d’écrire et d’apprendre. Mais pour les hommes qui détestent les femmes, la culture est une forme de liberté et d’indépendance qu’ils ne peuvent supporter, alors ces barbares tirent et tuent des enfants, des fillettes pour que leurs mères terrorisées n’osent plus faire un pas dehors, ni tenter de libérer leurs propres filles. Nos amis Nobel aurait pu saluer et récompenser le courage et l’engagement de Malala, lui décerner ce prix nobel de la Paix qui aurait été un véritable camouflet à tous les monstres de foire qui sous couvert de religion répandent la haine et la peur.  Malala, un prénom qui désormais dit Courage, Force et Engagement. Si j’avais une fille, c’est ainsi que je l’appellerais.

Etre une femme, au-delà de la chanson de Sardou est un combat qui s’engage dès l’enfance et que nulle ne peut dire gagner avant la fin de la partie et la confrontation avec la grande faucheuse. Et après quelques millénaires d’existence, c’est le plus grand échec, pour ne pas dire le plus grand crime d’Homo Sapiens Sapiens….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s