Boris Akounine – La prisonnière de la tour et autres nouvelles (trad. Odette Chevalot) – Point

http://www.decitre.fr/livres/la-prisonniere-de-la-tour-et-autres-nouvelles-9782757831106.html
Je n’ai pas été séduite par cet inspecteur russe, trop calqué sur son « père » britannique. Les similitudes dans les enquêtes sont trop grandes et au delà de l’hommage rendu par l’écrivain russe, on s’ennuie copieusement en copie d’Eraste Fandorine et de son « Robin » japonais, même lorsqu’il se retrouve dans une jolie malouinière en compagnie du grand Sherlock et du bel Arsène.
Il faut néanmoins reconnaître à l’écrivain russe une solide culture générale et un goût pour les belles choses et les descriptions précises et élégantes.
Malheureusement il souffre de la comparaison avec Conan Doyle et cela rend la lecture souvent laborieuse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s