Cinéma – The great Gatsby

20531934_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxhttp://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=141808.html
Magnifique, magique, magistral, oui ça fait beaucoup d’adjectifs dythirambiques, mais cette nouvelle fresque baroque de Baz Luhrmann, les mérite largement. Le film qui ouvre le festival de Cannes met en scène un DiCaprio impeccable (et dieu sait que face à Robert Redford, il avait fort à faire) et une renaissance flamboyante de ce chef d’oeuvre de la littérature. Baz Luhrmann et sa démesure avait déjà fait des miracles avec l’adaptation du Roméo et Juliette, ce chef d’oeuvre transgressif où l’amour prenait le pas sur la famille et les alliances claniques. Il revient avec cet autre chef d’oeuvre transgressif, ce moment où l’amour prend le pas sur l’argent, le sacro saint dieu des années folles.
Fascinant, envoutant, Gatsby est le mythe de l’amour passion, à la fois plus abouti que Roméo, mais sans doute plus idéaliste. Luhrmann lui donne une dimension proprement mythologique avec sa mise en scène débordante de couleurs, de paillettes et de strass, dans ces palais de légende affrontés sur les bord de l’océan. Les années folles dans leur plus parfaite démesure. Ce moment où la génération qui a échappé à la mort dans la boue des tranchées ou à celle de la terrible grippe espagnole s’étourdit dans les frasque d’une jeune nation qui attaque à pleines dents la modernité la plus sauvage. Dieu est mort dans les tranchées et dans les travées des hopitaux, il ne reste que l’argent et l’amour à mort.
La nostalgie de Gatsby pour cette jeune fille trop aimée est la transfiguration de celle de Fitzgerald pour Zelda. Il y eux un moment, un instant où la perfection de cet amour devant plus aveuglant, plus éblouissant que tous les diamants de Tiffany’s.
Et il faut saluer la bo, extraordinaire dans son anachronisme. Luhrmann aime les classiques, il leur rend leur formidable modernité et leur côté transgressif. A ne pas rater, en relisant la nouvelle traduction paru en 2011 chez POL ou en le lisant en VO, ou les deux.

Publicités

2 réflexions sur “Cinéma – The great Gatsby

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s