John Irving – A moi seul tous les personnages (trad. J.Kamoun & O.Grenot) – Seuil

9782021084399FShttp://www.decitre.fr/livres/a-moi-seul-bien-des-personnages-9782021084399.html

C’est toujours drôle de lire un roman qui colle aussi parfaitement à l’actualité et de comprendre que la dimension extrêmement dérangeante de la sexualité quand elle est hétérodoxe. Ainsi le réalisateur Steven Soderbergh s’est vu contraint de sortir son film « Ma vie avec Liberace » en compétition à Cannes cette année, à la télé, les grands studios refusant le film sous prétexte d’une « trop grande homosexualité ». Et oui, nous sommes bien en 2013 et la vue de l’amour et de la tendresse entre gens du même sexe semble encore choquer un paquet de monde.
John Irving n’a jamais fait mystère de ses goût personnels et c’est assez exceptionnel pour être mentionné, l’un des rares à reconnaître une bisexualité « réussie » et heureuse. Dans ce roman intime et politique, il étudie le désir, ses rouages, ses jeux et ses reculades. De l’adolescent qui se découvre une attirance pour les deux sexes indistinctement à l’adulte qui a vu la tragédie du SIDA, il montre qu’une sexualité ne peut être librement assumée que si l’entourage le permet.
Billy retrace sa vie entre les miroirs familiaux et amicaux. La liberté des uns se confrontant aux règles rigides des autres et laissant souvent le jeune Billy désemparé.Au fil du temps cependant et parce que le fait d’être un « suspect sexuel » a aussi ses avantages, il découvre les petits secrets et les grands plaisirs qui en découlent ainsi que les terribles souffrances. Mais sur la scène de cette comédie humaine d’une petite ville du Vermont, ce que rencontre Billy c’est d’abord l’amour qui lui permettra de poursuivre sa route plus libre.
Le puritanisme des femmes de sa famille se trouve mis en échec par les libertés des hommes qui sous des dehors bien rangés trouvent tous les moyens de vivre leurs petites fantaisies loin du regard amer de femmes trop rigides pour être heureuses.
Cet hymne à la liberté mais aussi à une certaine forme de responsabilité et de contrôle de soi ferait merveille dans nos écoles et dans les sacs de toutes les ménagères. Car malheureusement l’orthodoxie est un principe très en vogue en ce moment…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s