François Jullien – De l’intime_Loin du bruyant amour – Grasset

L’intime, un état étrange entre éros et agapé, entre désir et amour, rencontrant parfois les deux, précédant l’un ou l’autre, persistant après la fatigue de l’un et de l’autre. L’intime, un moment étrange où des inconnus peuvent communier comme peu d’êtres le peuvent. François Jullien sinologue, philosophe, sage, gentilhomme sans doute nous livre une analyse fine et stimulante d’une notion que notre temps passionnel et sans existence a oublié, comme il a oublié les notions de tempérance et de sagesse. Il faut être passionné, bruyant, excessif et finalement mortifère pour être à la mode. Heureusement pour nous François Jullien, peut être parce qu’il voyage dans d’autres cultures, est capable de nous rendre l’exigence de l’intime. 9782246805236FS

Au commencement était un mythe romanesque. Un moment volé à Simenon, volé sans doute aussi à l’Histoire, à une histoire. Un homme et une femme se retrouvent par les hasards tragiques de la guerre dans un wagon bondé, en plein débâcle. Elle est démunie et seule, il a perdu sa famille quelque part sur le quai de la gare. Comme le disait si bien Victor Hugo ces deux là se reconnaissent, comprennent qu’ils peuvent partager au cœur de cette tragédie un instant de paix, de respect,  de douceur , de partage. Devenir intimes, reconnaître l’autre et lui laisser toute son autonomie, bref l’inverse de cette passion dévorante qui cherche à fasciner puis à dévorer l’autre.

A partir de ce moment, de cette rencontre de hasard, le philosophe se promène dans l’histoire européenne, dans notre grande et vaste mythologie littéraire pour rechercher cette mystérieuse et fuyante intimité.

Ne la trouvant pas chez les grecs qu’il trouve trop occupé à parler aux dieux et aux citoyens, il l’aperçoit chez les premiers philosophes chrétiens, une relation qui s’ouvre à cet autre, ce mystère plus profond que n’importe quel miracle ou prémonition. Intime devient alors cette mystérieuse rencontre avec le plus essentiel, le plus subtil de l’intériorité humaine rencontrant une autre part essentielle et subtile hors de soi. Loin des exhalaisons parfois méphitiques des passions amoureuses, de leurs hystéries égotistes, l’intime devient le lieu unique et fragile où deux êtres se croisent et parfois se reconnaissent.

Un essai tout en douceur, subtil et fin, pour parler de l’exigence du vivre ensemble, lorsque les rets de la passion se distendent. Il faut de la sagesse et de la constance pour connaître et entretenir cet intime, cette figure de style, cet art de vivre délicat. Un travail quotidien, une philosophie de vie loin du bruit et de la fureur. Brillant et reposant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s