Cinéma – Elle s’en va

Aucun doute, le film d’Emmanuelle Bercot est un hymne à l’actrice Catherine Deneuve, une sorte de portrait en creux de la Belle de Jour devenue une pré-Tatie Danielle, ou en tous une mère calamiteuse, fille dotée d’une mère pieuvre. Ce qui rend le film lui même superficiel où les autres acteurs sont des apparitions sans profondeur. Ceci-dit le film fonctionne. L’actrice s’amuse, elle regarde sa réalisatrice jouer avec son image et vient donner ce qu’on attend d’elle avec le professionnalisme qu’on attend d’elle.

De Concarneau à Annecy, d’ouest en est, Catherine Deneuve dérive. Fuyant la mère et le chagrin, elle court après un paquet de cigarette, doudou amer qui l’emporte vers des contrées où les gars s’appelle Marco et vende des clopes de contrebande dans des dancing où les filles se retrouvent pour pleurer sur leur sort en regardant les stromboscopes tourner comme des derviches hystériques. Elle rencontre des gens normaux, la grande actrice, un vieux papi dont les doigts rongés par le travail ne parviennent plus à façonner la cigarette chérie ou des vigiles gentils qui ne parviennent à comprendre les histoires d’amant et de maîtresse.

Perdue sur la route, la grande dame doit payer sa dette à une fille en rupture: aller chercher un petit fils presque inconnu pour le porter à son grand père, comme on porte un paquet trop lourd. La rencontre fonctionnne, mais par artifices et grosses ficelles. Mais le talent de Catherine Deneuve permet tout, même l’absence de crédibilité.

Ce qu’il reste de ce film où la grande Catherine jette un regard amusé sur sa gloire d’antan quand elle était la plus belle pour aller posée, c’est un hommage qui touche et une réalisation qui malgré toutes ses failles reste efficace. On suit avec intérêt les errances de la belle. Bémol, Camille doit se contenter de chanter, sa performance est vraiment mauvaise.

Publicités

Une réflexion sur “Cinéma – Elle s’en va

  1. Je ne supporte pas Catherine Deneuve, donc je ne verrai pas ce film, même si le sujet m’intéresse au plus haut point.
    Si seulement c’était Yolande Moreau qui avait eu le rôle par exemple, là, je pense que j’aurais couru au cinéma!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s