BD – Jul & Charles Pépin – Platon la gaffe

http://www.dargaud.com/platon-la-gaffe

9782205072549-couv-I400x523Traiter une question de philosophie complexe comme le travail et l’homme par le biais de la BD, il fallait oser, et contrairement à ce que nous rappelle Audiard (et qui reste très souvent vrai), « les cons ça osent tout, c’est même à cela qu’on les reconnait », l’auteur de BD et le philosophe de magazine signent un très joli duo où le dessin et le texte se répondent harmonieusement. L’humour est souvent un allié redoutable pour lutter contre la niaiserie et/ou la pédanterie et une fois de plus cette réputation n’est pas volée.

Un petit tour du monde du travail, de ses grandeurs et décaldences et de son histoire dans notre Occident toujours écartelé entre héritage grec et chrétien, entre travail torture et travail révélation. Nos charmants auteurs nous promènent à la suite du stagiaire Kevin Platon au coeur des arcanes de l’entreprise moderne où le marketing et les pots de départ ne cachent pas toujours les tendances totalitaires.

L’organigramme de Cogitop, « Un service, des cerveaux » (c’est beau le marketing non :-)) est un modèle du genre. Du patron Jean-Philippe Dieu au coursier BHL (remarquablement trouvé celui-là), on suit les aventures de notre stagiaire en maraude dans les différents services de l’entreprise. On croise un DRH sous les traits de Nietszche, un syndicaliste Jean-Karl Marx, des commerciaux très énervés Voltaire et Rousseau et un pauvre créatif perdu Bourdieu. Suivant les tribulations de notre jeune et fort malchanceux stagiaire, on aborde les grandes questions de la pensée occidentale vis-à-vis du travail d’un point de vue résolument contemporain. L’abus des stages par les entreprises, la norme, l’architecture des lieux de travail, la surveillance, l’art d’être un bon (ou un mauvais) patron, mais également l’incapacité à saisir l’important au profit d’une agitation permanente, la très à la mode vie privée au bureau ou encore le harcèlement, c’est bien toute la vie de l’entreprise qui est accouchée entre planches et prose.

La conclusion est toujours la même, si nos chers anciens voyaient le travail comme le lieu de toutes les soumissions et donc un espace réfractaire à l’activité de l’esprit, nous sommes nous contraints d’agir dans une réalité où le travail est une norme et une règle. Ne pas en avoir est une stigmate que nos millions de chômeurs expérimentent durement chaque jour dans notre espace européen. Oui, cette BD est un joli cadeau à faire et à se faire, pour ouvrir la discussion avec nos ados mais pas seulement. A ne pas râter…

 

Publicités

2 réflexions sur “BD – Jul & Charles Pépin – Platon la gaffe

  1. Pingback: Platon la gaffe (Semaine Humour)(La Chronique de Dionysos) | Les Chroniques de l'invisible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s