Jared Diamond – Le monde jusqu’à hier – Gallimard

Le site de l’auteur

product_9782070139392_195x320D’un aéroport à l’autre, d’une civilisation à d’autres, des rencontres magnifiques pour dresser le portrait d’une humanité diverse où trop souvent nous ne sommes capables de définir l’autre qu’en creux par rapport à nous. Un trait dénoncé également par Frans de Waal. Nous parlons d’hommes en pensant à l’homo occidentalis, oubliant qu’il existe encore ici ou là, d’autres mondes, ces sociétés tradionnelles » où la vie est radicalement autre.

Ce qui fascine d’abord avec le formidable essai de Jared Diamond c’est la révolution mentale à laquelle ont été confrontés les papous des Highlands de Nouvelle Guinée. Cette population de chasseurs-cueilleurs a découvert l’homme blanc voyageur et son monde et ont dû s’adapter en deux générations. Passer de l’âge des chasseurs cueilleurs du paléolithique à la furieuse modernité d’homo occidentalis. C’est l’histoire que nous raconte dans cet essau Jared Diamond en mettant en parallèle les deux histoires par le biais de grands analyses structurelles: amis, famille, ennemis, justice et guerre dans le premier chapitre, Jeunes et vieux dans le second qui a fait les beaux jours des médias qui ont souvent raccourci le propos de l’auteur en « on devrait s’inspirer des papous… », Dangers et réponses ou l’art de comprendre son espace et les risques afférents et enfin un dernier chapitre qui aborde la religion, la langue et la santé.

Au long de ces chapitres l’auteur alterne des récits de son expérience de plus de quarante années passées à explorer la région et à vivre de longs mois parmi les papous et son expérience d’homo occidentalis. Il tisse ainsi le récit comparatif de deux modes de vie très différents dont certains aspects peuvent rester radicalement différents, comme l’abandon des vieux ou certaines formes d’infanticide, ainsi que les pratiques de guerres tribales, mais d’autres peuvent trouver un écho plus favorable comme le fait de considérer les enfants comme partie prenante du monde des adultes, comme une communication intergénérationnelle plus suivie ou encore la compréhension des dangers réels et proches contre les dangers lointains. L’auteur nous rappelle avec raison qu’avant de considérer le risque terroriste, nous ferions mieux de regarder les dangers de la polution ou de la circulation routière….

Un essai revigorant qui raconte les différences mais aussi les points d’ancrage et de rapprochement et nous permet de regarder l’expérience d’autres populations comme étant une possible leçon à retenir. Jared Diamond aime les populations de Papouasie, il aime son statut d’américain, il sait nous donner envie de prendre le meilleur de chaque monde et d’avancer vers une meilleure et plus élégante compréhension mutuelle. L’essai se lit comme un roman des hommes et ne demande qu’une bonne dose de curiosité….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s