Cinéma – Le loup de Wall Street

Comme il avait traité des gangsters, Scorcese traite aujourd’hui des traders. Entre fascination et mépris, il montre ces « hors-là-loi » se forger leur monde dans la débauche de l’argent, de la drogue et du sexe. Dans ce « no limit » permanent, grouillent des monstres de contes de fée. Des trognes infernales qui se délectent de leurs perversions comme dans les tableaux de Bosch.

Leonardo Di Caprio, ainsi que les autres acteurs, incarnent avec génie ces débauchés modernes. Ces héraults de l’Amérique moderne fascinés par l’énormité de leur laideur éthique. Dans l’ascension d’un garçon apparemment bien sous tous rapports dans un univers apparemment sans limite, on voit s’incarner le rêve américain, ce rêve qui est un cauchemar pour bien des gens. L’appât du gain, l’outrance des plaisirs, la démesure hystérique. Scorcese filme tout cela avec une fascination dégoutée, montrant les culs, les cuisses, les seins, les insultes, la vulgarité des termes et des gestes. Ne manque plus que les scènes où on se gave de nourriture. Ici, on baffre de drogues et de médicaments, comme on baffrait dans certains tableaux du XVIIè siècle.

Ici, comme avec le parrain des parrains, Al Capone, c’est le FBI et ses incorruptibles qui font tomber le monstre. Petit à petit, ces hommes gris grignottent l’empire de Jordan Belfort et le font tomber de son murs d’argent. Mais prennent soin de ne pas dénoncer le système qui permet l’ascension d’un Jordan Belfort et de sa meute de hyènes hurlantes. Car plus qu’au loup, animal discret, c’est bien à une meute de hyènes en furie que font penser les personnages de Scorsese. Mais les états uniens ne sont pas encore prêts à franchir le pas qui fera de la finance le lieu où se repaissent non les grands fauves nobles, mais bien les charognards les plus laids.

Dommage, car tant de bavardages pour ne pas parvenir à franchir ce pas, c’est bien la preuve que la fascination domine encore le dégoût…

Publicités

Une réflexion sur “Cinéma – Le loup de Wall Street

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s