De quoi Dieudonné est-il le symptôme?

96210181Ce qui paraît aberrant dans cette histoire abjecte, c’est notre volonté de démocrates, de républicains, d’hommes et femmes censés, de discuter avec des cons. Et qu’on ne me dise pas qu’on est toujours le con de quelqu’un. Par « cons » j’entends ces êtres fermés à toute rationnalité, à toute objectivité, à toute réflexion nuancée. Il ne sert à rien de discuter avec les créationnistes sauf à vouloir se coller un méchant mal de crâne. On ne discute pas avec ceux qui nie la dérives des continents ou les changements climatiques dûs pour partie aux activités d’homo sapiens.

Alors pourquoi discuter avec des racistes? Pourquoi discuter avec des gens qui s’amusent avec les conflits et la souffrance pour se répandre en insultes vulgaires? Pourquoi croire que des gens incapables de nuances sont capables d’écoute? Pourquoi vouloir convaindre des gens incultes et fiers de l’être.

Le politique aurait dû rester hors de cette mare aux diables. Et les médias auraient dû fermer leur minable clapet. Mais qu’attendre de ces perroquets stupides, les mêmes qui il y a quelques mois créaient le Nabilablabla? et qui aujourd’hui encore trouvent d’intérêt public de nous expliquer que le retrait d’un implant mammaire est un acte féministe. Pour ne pas parler de la dernière « nouvelle » liée à la vie privée d’un certain président français.

Quid de la crise économique? De la guerre en Centre Afrique? De la crise démocratique russe? Des droits de l’homme en général et en particulier?

De quoi Dieudonné est-il ne nom? D’une dérive des médias dans le bavardage inepte. D’une incapacité du politique à s’attacher aux dossiers importants parce que c’est moins valorisant que de suivre platement les emballements médiatiques. D’un manque de volonté de notre part de ne pas nous laisser happer dans ce bavardage stupide. Et de notre refus trop évident du désir de complexité et de distance. Pour exister nous avons besoin de bavarder, sans arrêt, oubliant que c’est dans le temps long qu’on comprend les problèmes et qu’on parvient à trouver des solutions. Incapables de cette discipline, nous avons choisi le piapia permanent, le bavardage stérile, les crétineries médiatiques. Dommage, nous serions si bien dans le calme et la douceur et dans cette merveille qu’est l’intelligence, le savoir offert comme un cadeau. Que nous serions heureux dans la sagesse…

Publicités

Une réflexion sur “De quoi Dieudonné est-il le symptôme?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s