Eric Chevillard – Le désordre Azerty – Les éditions de minuit

Sur le site de l’éditeur

v_9782707323361Il y a des livres qui trouvent immédiatement le chemin de votre coeur, leur musique vous enchante, vous arrache littéralement au quotidien pour vous emporter sur des rivages perdus et doux. Le Désordre Azerty appartient à cette catégorie. Emportée dès les premières lignes, je me suis laissée séduire par ce postulat un peu bizarre, réaliser une sorte d’acrostiche en suivant l’ordre des lettres du clavier français, dit AZERTY. Vingt-six lettres, vingt-six chapitres, vingt-six histoires, vingt-six moments de vie et d’imaginaire. Un cadeau qu’on déballe avec rapidité puis qu’on relit pour le plaisir des bons mots, d’un rythme, d’une prosodie. Eric Chevillard réussit l’alliance de la règle obligée et de l’envol des rêves pour nous faire voyager dans cet archipel des mots aux trésors.

Tout commence par un poisson, c’est déjà ainsi que notre histoire humaine commence, avec un poisson étrange, dont on ne sait peu de choses et qui vint un jour s’échouer sur les rives pour entamer un long périple. Tout finit sous la neige, dans ce moment doux et froid, silencieux et archaïque où l’on ne sait jamais vraiment si l’histoire pourra reprendre son cours.

Entre les deux, on voyage avec l’ennemi intérieur, un jeu de l’oie zoologique, une théorie que malgré nos dégoûts l’humanité est tout de même notre demeure, une affaire de style qui rappelle avec cruauté pour ces petits messieurs pédants  sévissant dans d’obscures revues littéraires, qui ne sont capables que d’une « littérature de miroitier bègue à l’usage des singes et des perroquets. » On rencontre également l’athée glorieux, l’homme de lettres incapables de comprendre l’incapacité d’écrire ou le père fier comme Artaban.

Un merveilleux périple dans l’imaginaire d’un écrivain délicat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s