Umberto Eco – Construire l’ennemi et autres récits occasionnels (trad. Myriem Bouzaher) – Grasset

9782246784876FSLire Umberto Eco dans cette atmosphère de niaiseries politiques c’est avoir la certitude d’une merveilleuse et douce respiration, un océan de savoirs et de culture, un vent frais d’humour, bref un pur moment de bonheur.

Ces écrits occasionnels qui comme le révèle avec un brin de cruauté l’auteur n’ont fait le bonheur de la maison d’édition pour le choix du titre, nous entraînent dans un taxi new yorkais pour une étrange conversation sur la nécessité d’un ennemi national, un questionnement sur le relativisme et sur l’étrange quête d’absolu qui anime l’être humain, une psychanalyse du feu, un moment festif autour des plaisirs de la table et leurs relations privilégiés à la littérature, la découverte qu’on peut être Saint et s’appeler Thomas d’Aquin et ne pas refuser le droit à l’avortement. On se délectera de l’extase poétique forcenée de Victor Hugo, un voyage en Utopie temporelle et géographique, une délicieuse plongée dans l’agnition et une question fondamentale, « pourquoi l’île n’est jamais trouvée. »

Entre érudition lumineuse, jeux de mots presque potaches et envolées vers le continent surprenant de l’absurdie, on suit notre aimable hôte dans ces cheminements et surtout dans ses digressions pour se perdre dans les sinuosités d’un maître de la rhétorique. Mais Umberto Eco ne cherche pas à écraser ses lecteurs de son savoir monumental, ni à faire passer un message nécessaire, il se contente de nous ouvrir les escourdes pour que nous entendions mieux les petites musiques de tous nos mondes et nous donner l’envie du savoir juste pour le plaisir.

Un recueil nécessaire comme la Minute d’un certain Monsieur D. Car le savoir est d’abord cet art du superflu enchanteur…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s