Cinéma – Monuments Men

Bon, j’y allais un peu à reculons voir ce Monument à la gloire de Clooney et ses potes et même si ce n’est pas le film de l’année, ce n’est pas non plus un sombre navet. Le choix d’un ton un peu léger et décalé à la mode de notre Grande Vadrouille est assumé et malgré quelques grandiloquences ici ou là, le film se tient. De ses débuts désordonnés quand les hommes de l’art se lancent dans une recherche désespérée à sa fin satisfaite devant le devoir accompli, le film déroule le canevas taillé sur mesure pour le duo Clooney/Damon et pour les grands seconds rôles qui les accompagnent. Gros bémol bien sûr pour le traitement très léger du personnage de Rose Valland qu’on présente comme une pauvre fille qui a certes eu la bonne idée de noter les vols de Goering et de ses porte-flingues mais qui tombe of course amoureuse du beau Matt. Pas de bol, dans la vie réelle la dame est lesbienne, un détail qui ne colle pas au destin de monsieur « What else ».

Il n’en reste pas moins que donner un coup de projecteur sur ces hommes qui furent nommés par Eisenhower et par Truman pour rechercher dans une Europe dévastée les chefs d’oeuvres de l’humanité volés par un Reich qui restera pour des millénaires le sommet de la barbarie est une idée de génie à l’heure où les guerres en Syrie, en Irak,  les destructions des oeuvres pré-islamiques par les islamistes nous rappelent que la barbarie déteste toujours l’art. A la question une vie humaine vaut-elle une oeuvre d’art, chacun peut répondre ce qu’il entend, mais pour moi la réponse est oui, mille fois oui, car ces oeuvres sont le fruit du génie et embellissent les petites vies sans éclat que nous vivons pour un court moment sur cette terre. Ce patrimoine est sans prix parce que la beauté, la vraie, la grâce, le génie n’ont pas de prix. Contempler une oeuvre c’est tutoyer un instant l’éternité.

Et si ce film permet de se souvenir des centaines de femmes et d’hommes qui dans un relatif dénuement de moyens mais avec une tenacité jamais remise en cause ont rendu près de cinq millions d’oeuvres à leurs propriétaires alors il faut le saluer comme une oeuvre de mémoire pas toujours irréprochable mais bienvenue.

 

Publicités

Une réflexion sur “Cinéma – Monuments Men

  1. Concernant la 2nde guerre mondiale (et la fin de la guerre), je préfère le film « Diplomatie ». Avec de vrais acteurs, de vrais dialogues et une fin très habile.
    Mais décidément, je suis ch…hein! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s