Moïra Sauvage – Guerrière! à la recherche du sexe fort – Actes Sud

9782742797233Un essai stimulant publié en 2012 mais qui reste d’une troublante activité dans cette période de demande de parité et d’égalité salariale. Dans cette période où le viol atroce d’une jeune indienne a réveillé la société toute entière, dans ce temps où en Egypte les femmes se rebellent contre les attouchements et les atteintes sexuelles dont elles sont victimes chaque jour et enfin dans ce moment de notre histoire où nos femmes en armes parlent enfin de la culture du viol et de la pression sexuelle auxquels elles sont exposées au quotidien.

Moïra Sauvage signe un état des lieux entre espoir et détresse, entre courage phénoménal et lassitude fondamentale. Les femmes, sexe fort, ce n’est pas une nouveauté, ni une révolution, nous savons depuis longtemps que nous sommes le sexe fort, celui qui endure encore et toujours. Mais là, elle nous donne à découvrir le portrait de celles qui se sont affranchies des normes sociales et qui ont su défié les patriarcats nombreux et persistants partout sur la planète. Sportive de haut niveau et de combat, militaires, guerilleras, terroristes, les femmes portent les armes et se battent. Elles affirment ainsi que l’essentialisme cutlurel qui nous contient parfois encore dans le rôle de la chère amie tendre et accueillante pour l’homme et ses combats est un mythe qu’il est toujours nécessaire de dynamiter.

La violence, les femmes la subissent, nous ne le savons que trop, mais elles en sont aussi les actrices et depuis longtemps. L’histoire a son lot de femmes guerrières, mais curieusement cette violence reste incomprehensible pour beaucoup de commentateurs et « spécialistes ». Une chose demeure cependant, même quand elles sont actrices de la violence, elles restent victimes d’un système où les hommes les utilisent comme en témoignent les brimades que subissent les militaires, les guerilleras ou les filles des gangs. Elles semblent toujours se voir priver à un moment ou à un autre de leurs choix. Un autre exemple de ces abus est la manière dont les sportives de haut niveau sont moins bien traitées par les médias malgré leurs talents et leurs succès et bien sûr financièrement bien moins pourvues.

Un essai qui nous rappelle que les combats sont encore nombreux et qu’il faut toujours oser être féministes contre le machisme persistant, contre certaines femmes esclaves volontaires. Il faut oser être une femme dans toute sa complexité, et toujours la peur au ventre parce que la violence des mâles reste une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes, même pour les plus aguerries, même pour les plus fortes. Nous sommes le sexe fort car nous endurons bien davantage, mais nous sommes sans doute nombreuses à espérer un jour n’être que des êtres humains traités avec respect par nos frères homo sapiens.

Sur le site de l’éditeur

Publicités

2 réflexions sur “Moïra Sauvage – Guerrière! à la recherche du sexe fort – Actes Sud

  1. D’une « troublante activité »? Pas plutôt d’une « troublante actualité »?
    Mais le viol restera toujours d’actualité, tant que les hommes seront ce qu’ils sont. Depuis la nuit des temps et jusqu’à la fin du monde…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s