Cinéma – Maps to the stars

Une plongée abyssale dans ce miroir aux alouettes qu’est Hollywood. Loin du glamour et des paillettes que nous offrent les magzines chics et les chaines chocs, Cronenberg nous offre un portrait au vitriol de ces êtres, nouveaux dieux de l’Olympe perdus au milieu des prolétaires. L’inceste, le meurtre, la folie, l’égoisme le plus pur, l’hypocrisie scintillent dans ce firmament, comme les étoiles sur l’allée des célébrités.

Les personnages de ce grand barnum égotique se rencontrent comme autant d’étoiles filantes perdues dans un espace trop froid et glacé. Une jeune fille défigurée rencontre un chauffeur futur scénariste. Une actrice sur le retour cherche le rôle de sa vie dans l’interprétation de sa propre mère morte dans un incendie. Un jeune acteur se vautre dans la drogue et la grossièreté pendant que sa chère mère empoche les billets verts et que le père décline à l’infini des recettes de bien-être.

Les liens tissés artificiellement par les protagonistes semblent fait pour faire exploser la folie de ce petit microcosme. Entre fantômes et perversions, les personnages peints par Cronenberg démontrent leur rupture totale avec la réalité.

Malsain et sadique, ce nouveau film de Cronenberg est l’un des plus réussi de sa filmographie. Sans doute pas une palme d’or mais Julianne Moore est une actrice hystérique plus que réaliste. Cronenberg joue également avec les codes d’Hollywood en mettant en scène des corps moins que parfait, comme s’il rejouait à l’envers le Portrait de Dorian Gray, révélant la laideur des âmes sur le corps des êtres, comme dans tout miroir aux alouettes…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s