Humeur du jour – La fête des mères, cette saloperie pétainiste

Je déteste la fête des mères, j’ai toujours détesté la fête des mère. Je n’ai jamais eu aucune raison objective de fêter la mienne, cette femme, mère par accident et trop occupée d’elle-même pour s’occuper d’autre chose, mais après tout, elle a choisi une forme de liberté, payée par les autres, mais ça c’est du détail. Depuis que je me suis moi-même lancée dans la reproduction de l’espèce, je n’ai eu de cesse que d’inculquer à mon fils à quel point cette fête était hideuse, réduisant les femmes à leur ventre, tant physique que psychologique. On ne fête pas la femme indépendante, libre dans son corps et dans sa tête, mais la reproductrice, occupée uniquement de ses rejetons et de perpétuer à l’infini le modèle patriarcal où elle n’est qu’un objet parmi d’autres.

La fête des mère, créée par le Maréchal Pétain dans son entreprise de destruction de la République et de l’héritage des Lumières, reste aujourd’hui cette grande entreprise de promotion d’un modèle où être femme, c’est d’abord offrir son ventre à la société et ne jamais oublier que son premier devoir est celui-là. On veut bien que vous soyiez éduquée, que vous travailliez, mais on veut surtout que vous n’oubliez jamais que vous n’êtes qu’un corps offert à l’Etat pour assurer la poursuite des générations. Il suffit de regarder les pubs en ce moment. Toi la mère, tu peux t’épiler et t’occuper de tes cheveux afin d’accueillir comme il se doit ton mari et sa semence. Toi, la mère, tu peux te préparer à faire des merveilles en cuisine, grâce aux appareils ménager qu’on va t’offrir, car n’oublie pas que si la technologie facilite la vie, elle doit te garder derrier les fourneaux. Toi, la mère, regarde ta progéniture avec amour et fierté, mais n’oublie pas que tu ne dois pas leur donner le goût de la liberté et de la culture, juste en faire de parfaits petits consommateurs normés et prêts à tout pour faire tourner la machine à pognon.

Quand aurons-nous enfin le courage de jeter cette fête idiote aux orties? Quand fêterons l’intelligence, la culture, la force chez les femmes et pas juste leur ventre? On peut vouloir être mère, c’est un choix, pas une obligation. Et le fait de devenir mère n’oblige ni à se résoudre à la grande médiocrité de l’univers familial, ni à abdiquer son désir d’être une femme libre. Pour former des êtres libres et indépendants et des générations de filles fortes et de garçons respectueux de leurs soeurs en humanité, il faut que les mères foulent aux pieds ce modèle inepte de la « maternité ». Ce matin, il y avait dans la presse une nouvelle tragédie liée aux mariages forcés. Une pauvre gosse de seize ans a choisi la mort, plutôt que la soumission à la violence familial et le sacrifice de son intelligence et de son corps aux coups de boutoir d’un mâle en rut, d’un de ces salauds qui veulent les femmes encagées et mortes à l’intérieur. Cette gosse a été sacrifiée par celle-là même qui était supposée la protéger, la faire grandir, lui donner la chance de laisser les oripeaux de la bigoterie et de la bêtise. C’est pour cela que la mère doit être combattue, pour laisser place à une femme forte et fière, un être nouveau qui donne la vie, sans abdiquer sa liberté, qui offre le savoir et la connaissance en héritage….

Je vomis la fête des mère et tous les mythes qu’elle entretient. Je suis un être humain à part entière, je suis un être libre, indépendant et l’enfant que j’ai enfanté n’est pas ma chose, pas plus que je ne suis la sienne.  Fils, mon seul rôle auprès de toi, sera de t’apprendre à aimer la liberté plus que tout.

Publicités

Une réflexion sur “Humeur du jour – La fête des mères, cette saloperie pétainiste

  1. Alors voilà que tu tiens le même discours que mon homme. J’ai mis un peu de temps, mais j’ai fini par y adhérer. De toutes façons, il y a tellement d’autres occasions de se fêter et fêter les autres ! Et même sans occasions, fêtons aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s