Cinéma – El Club – Pablo Larrain

Le cinéma sud américain a le don de porter le fer où cela fait mal ces derniers temps. Que ce soit avec les documentaires ou par le biais de la fiction, le Chili questionne ses démons avec une brutalité, une puissance et une énergie qui font un bien fou. Pour débrider certaines plaies trop longtemps laissées à leur purulence, il faut y aller à hache!

Dans cette petite maison du bord de mer, lieu d’exil par excellence dans un Chili tout entier tourné vers la terre, quatre hommes et une femme, quatre prêtres et une sœur. Ils vivent loin de tout, avec pour seul dérivatif l’entrainement d’un lévrier pour des courses. C’est dans ce havre de paix et de concorde que débarque un nouveau prête rapidement suivi d’un être étrange hurlant à la porte comme un chien abandonné hurle son désespoir. Cet incident révèle le secret de ces prêtres, d’une manière ou d’une autre, ils ont tous commis des crimes contre l’enfance. Pédophiles, voleurs d’enfants, aumônier des militaires de la dictature de Pinochet.

L’incident amène un nouveau venu, un jeune jésuite séduisant en diable, artisan de la Nouvelle Eglise. Qui se révèlera comme tous les Torquemada un parfait hypocrite.

Une mise en scène somptueuse où les âmes brouillées des prêtres semblent s’incarner dans une photographie presque floue dans certaines scènes. L’énergie de cette mer, l’énergie du chien, l’énergie de l’homme par qui le scandale arrive s’opposent à l’apparente passivité des curés et de la sœur. Mais la violence n’est pas là où on l’attend et la cruauté du réalisateur est dans la révélation de la médiocrité crasse de ses personnages. Une charge contre l’Eglise ancienne et nouvelles alliées du silence minable. Brillant

Sur le site de Télérama

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s