Mathias Enard – Boussole – Actes Sud

9782330053123Je me souviens de l’aventure Zone, de cette lecture en apnée, rythmée par la chanson saccadée du train. Je me souviens de ce délicieux moment de fiction historique où le séduisant Michelangelo tentait de construire le trait d’union entre orient et occident. Je me souviens que la prose de Mathias Enard est hypnotique, fascinante, érudite et légère, marquée par une mélancolie douce. Je me souviens à l’issue de la lecture de Boussole de cette sensation de flottement à nouveau, d’échappée du réel et je me souviens que j’adore cet auteur.

Boussole, un petit outil qui indique le nord, pour aider à se garder son cap quand on accepte de se perdre. Il parait que certains tapis de prière en sont dotés. Boussole un livre fleuve, un livre voyage, un livre musique, un livre humaniste pour garder son cap dans cette modernité décomplexée et accepter de se perdre dans un savoir lumineux, vaste et tellement bienveillant.

L’ouvrage ayant été salué par nos édiles du Goncourt, tout le monde connait l’Histoire: une nuit d’insomnie pour un musicologue allemand, une occasion de retrouver sa grande passion pour Sarah, partie se perdre dans l’Orient culturel, l’Orient du savoir, l’Orient de l’altérité réelle et magique. La longue nuit de Franz, nouvelle fantaisie sur le thème du voyage de Shéhérazade, nous offre surtout un merveilleux périple dans une érudition entre musique savante, Histoire de ce Moyen Orient si inconnu et pourtant si intimement lié à l’Histoire occidentale, promenade dans des paysages divers et réflexions tristes sur la perte irrémédiable d’une histoire humaine riche écrasée sous le poids des bombes et de la furia masculine.

Mais ce roman est surtout un cri du coeur, celui d’un homme, un orientaliste, qui voit s’effondrer toute la beauté qu’il a tenté de faire connaître malgré les réticences d’un Occident si peu apte à regarder la richesse des autres territoires, qui constate la réification de frontières physiques et mentales, et s’inquiète de la sécheresse des coeurs et des esprits qui gangrènent inexorablement nos échanges. Boussole brise les frontières, se glisse dans toutes les interstices pour ramener à la lumière les liens, les intimités, les sangs mêlés, le commun, pour redonner une chance à de nouvelles rencontres. Un cri d’humaniste et d’honnête homme qui réveille du tenace sommeil de plomb dans lequel nous semblons nous plonger avec de plus en plus de facilité.

Lisez, offrez, faites lire Boussole, faites vous la joie de ce voyage, de cette musique, de cette mélancolie et de cette envie de repartir vers l’est, vers le soleil levant, les déserts brûlants et les forêts impénétrables….

Sur le site d’Actes Sud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s