The Danish Girl – Tom Hopper

Adaptation du roman de David Ebershoff racontant la tragédie du premier homme ayant décidé de subir une opération de changement de sexe, le film de Tom Hopper est d’une exquise beauté plastique. On est bien sûr touché par le destin du jeune peintre, de son épouse, peintre également et de leur combat pour offrir à Eidar le corps sexué en accord à son esprit féminin, mais c’est surtout la grâce infinie des décors, le soin de la mise en scène, le jeu presque maniériste des acteurs qui donne à ce film son attrait.

Au-delà du sujet qui fait désormais parti de notre quotidien, c’est ce moment de grâce dans l’Histoire fracassante du XXè siècle que furent les années 20 que nous redécouvrons. Il faut se soutenir que ce fut un moment de liberté, de légèreté, d’expérimentation que nous n’avons plus vraiment connu depuis.

L’interprétation des acteurs est impeccable et la photo impeccable. Certains seront peut être décontenancé, agacé par la sophistication du jeu et du scénario, mais le choix semble tellement évident quand on parle de cette période de notre histoire contemporaine où le désir de beauté était l’affaire des artistes et des intellectuels…. Changer les canons du beau, changer le monde, tout en étant heureux et libres, une profession de foi que nous pourrions faire aujourd’hui encore, tout en craignant que la fureur des « amateurs d’ordre » de tous poils ne nous terrasse une nouvelle fois….

A voir…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s