Ne boudons pas notre plaisir potache et régressif, ce film des frères Cohen, s’il est loin d’être le meilleur de leur production, reste un vrai bon moment de cinéma.

Les acteurs sont excellents et s’amusent avec leur image et l’imaginaire attaché au Hollywood des années 50, entre légèreté assumé et propagande feutrée. Josh Brolin dans le rôle de patron de studio, tiraillé entre sa foi et son désir de plaire à tout prix au big boss de New York, est tout simplement brillant. Il faut également saluer l’impeccable Tilda Swinton dans le rôle des diaboliques jumelles de la presse people.

Certes, la critique est un peu light sur la politique des studios, on sent que la tendresse a pris le pas sur le côté piquant, mais après tout, ils retrouvent le côté clinquant et bulle de savon des grandes productions hollywoodiennes de ce temps. C’est sans doute cet entre deux qui rend le film difficile à cerner et donc la petite déception la fin de la projection. Même le moment ubuesque dans la barque en route vers l’étoile rouge de l’homme nouveau manque de peps.

Sans aucun doute, pas le plus brillant de la production des frères Cohen, mais l’amusement des acteurs fait plaisir. Alors ne boudons pas…..

Sur le site de Télérama

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s