En revue…

Parmi les bonnes revues de ce mois, j’ai trouvé de la force, des femmes, de la nécessaire analyse des oeuvres controversées et un état de la psychologie aujourd’hui.

pmfr98-couvCommençons par la force, très en vogue ces derniers temps. Dans le numéro d’avril de Philosophie Magazine, on trouve un excellent dossier sur le sujet, ouvert par un dialogue très éclairant entre la talentueuse Cynthia Fleury et le ministre de l’intérieur, qui se poursuit par le travail passionnant de Miguel Benasayag. On lira bien sûr avec intérêt le classique de George Orwell sur la surveillance ou les idées d’Alain Berthoz concernant la nécessité de l’interdisciplinarité pour une pensée plurielle et nuancée.

Un peu de littérature après la philosophie et un dossier à la fois 566passionnant et frustrant sur l’état du féminisme aujourd’hui. Le magazine Littéraire fait un état des lieux depuis l’Antiquité jusqu’aux terribles questions sur l’universalisme de notre combat. Une large place est faite au travail de Simone de Beauvoir, éclipsant encore une fois celui de Françoise d’Eaubonne qui a compris l’importance du lien entre féminisme et écologie pour la libération des unes et l’avenir de l’autre. Le malaise français est également abordé dans ce numéro avec une analyse des récents ouvrages d’Henri Michaud, Jean Pierre le Goff tout deux très polémiques, voire pamphlétaires et le travail plus nuancé et complet de Marcel Gauchet.

booksPoursuivons avec Books qui s’interroge sur la nécessité de rééditer le pamphlet d’Adolf Hitler. Mein Kampf tombe dans le domaine public en Allemagne et alors que son succès de ne se dément pas dans les pays arabes, les allemands s’interroge sur l’art et la manière de désamorcer le contenu nauséabond de cet ouvrage. Un dossier très complet et très intéressant tant pour la partie historique que contemporaine. D’autres textes passionnants sont à l’honneur dans ce numéro dont une critique d’un ouvrage sur les Kurdes et la potentialité de leur Etat enfin à portée de main ou encore ce très étonnant papier sur l’influence du Talmud dans la société sud-coréenne. L’envie, sentiment humain bien connu et souvent considéré comme négatif, apparaît ici comme une volonté non d’écraser l’autre, mais de parvenir à une excellence qu’on lui reconnait. Certes la vision qu’on nos amis sud-coréen peu sembler outrancière et assez drôle, mais après tout la tentative de compréhension des différences est un moyen de se découvrir soi autrement.

On finit ce mois-ci avec les Grands dossiers de Sciences Humaines qui se penche sur la 14555375962_GD42_258psychologie du début du XXIè siècle à l’ère du numérique, de l’autonomie des machines et de l’exposition permanente de égos (n’est ce pas :)). Les fœtus, les ados, les vieux, le langage, l’intelligence, le soi, le coopératif, le cerveau machine, les sciences du bien être et leurs corollaires du développement personnel. Un tour d’horizon très complet et passionnant qui permet de voir l’extrême variété et la vitalité des sciences humaines. La conclusion du dossier n’est certes pas des plus optimistes puisque l’on découvre que la psychologie ne rentre pas vraiment dans les cadres strictes des sciences, mais après tout se souvenir que tout n’est pas aussi simple que 1+1=2.

De bonnes lectures donc et tant encore à découvrir

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s