Olivier Barde-Cabuçon – Messe Noire – Babel noire

1540-1Je ne peux pas dire que j’ai été particulièrement séduite par ce polar laborieux et artificiel. Un couple père et fils lancé sur les traces de satanistes sous le règne de Louis XV, ça vous rappelle quelque chose? L’affaire des poisons dont les répercutions au coeur de la Versailles du Roi Soleil se firent sentir dans l’entourage même de Louis XIV. L’auteur reprend l’idée, la déplace de quelques années pour la faire coïncider avec la période de chahuts politiques et philosophiques, préludes intellectuels aux grands bouleversements initiant la Révolution de 1789.

Et c’est sans doute là que réside un des gros problèmes posés par ce polar: son artificialité. Celle de la langue d’abord, avec des incises supposées rendre compte de la préciosité du temps, mais qui tombent à plat dans un prose généralement sans grand relief. Rien ne séduit dans cette relation filiale entre un fils, policier aux affaires étranges, un ancêtre de Mulder en quelques sortes et un père, ancien philosophe libertin devenu moine pour éviter le gibet. Bien sûr, on nous sert la sempiternelle superbe jeune femme aux yeux d’améthystes ou de jade ou de feu ou laissez aller votre imagination, ses formes parfaites, ses rondeurs appétissantes et patati et patata, c’est tellement caricatural que cela devient risible. Les méchants sont horriblement méchants mais tapis dans l’ombre sous le masque de la vertu et les femelles sont sottes ou légères, tout entières soumises à leur superficialité.

Bref, je ne sais pas si c’est juste moi, mais ce polar m’est littéralement tombé des mains.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s