Exposition

http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/indiens-des-plaines.html

0ef6483710Une exposition très intéressante sur la culture complexe des Indiens des Plaines, tribus diverses semi-nomades, puis parquées dans les réserves, qui tentèrent de survivre et de s’adapter à l’avancée coloniale.

On connait mal l’Histoire, le cinéma américain a largement contribué à créer une imagerie trompeuse et caricaturale de ces hommes et femmes à des fins de propagande. On connait surtout assez mal la formidable finesse de leur artisanat, la délicatesse de oeuvres tressées de perles fines, aux couleurs vives et aux formes géométriques parfaites.

Dans des espaces divers s’étendant des frontières mexicaines au sud au Canada au Nord, l’espace géographique où ces tribus ont vécu est d’une grande diversité. Ainsi les indiens des plaines pouvaient être des chasseurs, des pêcheurs, des sédentaires installés dans des ensembles très construits au sud ou des nomades suivant les troupeaux de bisons au centre et plus au nord.

Un voyage où la rêverie accompagne le visiteur mais qui a également pour but de rendre un hommage à ces cultures que la colonisation américaine sauvage à brisés.

A voir.

Expo – Les kanaks –

Au musée du Quai Branly, on peut découvrir depuis quelques mois une belle exposition sur le monde coutumier kanak. Pour les français la Nouvelle Calédonie est souvent réduite à une terre de conflits politiciens et de clientélisme, de violences et de crises récurrentes. Avec les oeuvres rassemblées au musée, on découvre une vision du monde, une poétique, un art trop longtemps dissimulés par les tracas du monde franco-français.

L’art est une parole nous enlève à la grisaille parisienne pour nous confronter à un autre regard, à d’autres habitudes. Mais la poétique humaine reste la même et le visiteur ne peut que ressortir enchanté, fasciné par ces visages géants, ces pierres polies et ces masques coutumiers. On écoute le verbe de Jean-Marie Tjibaou et celle du slamer Wamo et on entend la voix de ces hommes magnifiques défendant une culture soumise par le colon sans imagination.

IMG_1604

Ainsi étaient le verbe, le visage, la nourriture, le foyer et les esprits. Ainsi était une culture riche et appuyée sur un substrat d’enchantement du monde. Ainsi est une exposition très réussie.